Signature Plan BIM 2022, quels impacts dans les années à venir

Signature Plan BIM 2022, quels impacts dans les années à venir

Julien Denormandie, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires, a signé le Plan BIM 2022. Ce plan a pour objectif de pousser le développement du digital dans le bâtiment.


Fallait-il rendre le BIM obligatoire ? Non, de trop nombreuses entreprises auraient raté des marchés publics


Julien Denormandie

Rappelons tout d’abord ce qu’est le BIM. De l’anglais « Building Information Modelling », comprenez Informations de Modélisation du Bâtiment. Le BIM, ce sont un ensemble de méthodes de travail comprenant une maquette numérique. Cette maquette a pour but d’être le livret de santé du bâtiment, d’infrastructure. C’est-à-dire de suivre un projet avant la construction, mais également de faire un suivie et de la maintenance après la construction. La maquette numérique comporte toutes les informations techniques du bâtiment, allant de la superficie à l’emplacement de la plomberie en passant par les matériaux utilisés, etc.

La signature du Plan BIM 2022 par le gouvernement montre l’importance du digital dans le bâtiment. En effet au-delà de l’enveloppe de 10 M€ prévus pour ce plan, c’est toute une dynamique qui est proposée. Le premier axe étant de structurer les besoins BIM dans les projets pour généraliser la maquette numérique. En parallèle, le plan a pour objectif de mettre à disposition les outils BIM aux acteurs du bâtiment qui aujourd’hui n’en bénéficient pas.


Notez pour terminer que dès 2020 tous les actes en urbanisme seront digitalisés, serez-vous prêt pour la révolution digitale dans le bâtiment ?

A lire aussi : L’imagerie 3D au service de votre communication

Sources : batiactu / Wikipedia / cohesion-territoires.gouv 


@numeri_blog

Les commentaires sont fermés.