Du relevé au plan : Scanner laser 3D (1/3)

Du relevé au plan : Scanner laser 3D (1/3)

Étape 1 : le relevé sur site

Cette série d’articles vise à expliquer comment à partir d’un bâtiment existant on peut, grâce à des nouvelles technologies, on peut récréer le plan du bâtiment, mais également réaliser des modifications dessus pour faire une extension ou encore réaliser la visite virtuelle du bâtiment.

L’intérêt

Cette technologie permet de faire l’état des lieux à un instant donné d’un bâtiment. Fiable et précis, le scan est un outil qui permet de remplacer le relevé à la main.

La numérisation par scanner laser présente de multiples avantages. En effet cette technologie a pour objectif de récupérer les dimensions réelles de l’objet ou du bâtiment de manière précise (quelques millimètres à 10 mètres).

Avec une portée pouvant dépasser la centaine de mètre, il est plus facile d’atteindre des zones lointaines, contraignante voir inaccessibles à la main.

Les scanners sur pieds ont aussi l’avantage, non négligeable, d’être dispensés de demandes administratives pour pouvoir effectuer un relevé.

Enfin cette technologie est totalement transparente pour le bâtiment. Ce qui permet d’effectuer des relevés sur des bâtiments dégradés ou fragiles sans le dégradé, ce qui est très intéressant pour le patrimoine par exemple.

La préparation

Avant de venir scanner votre bâtiment, l’opérateur en charge du relevé visualise le lieu du scan, cela permet de prévoir la durée total du relevé. Cela permet aussi de prévoir les complications du terrains ou autres contraintes du lieu. Cette préparation est importante pour les bâtiment de grande surface afin de gagner du temps sur la durée du relevé. Parfois un simple coup d’œil sur Google Maps suffit. Parfois il est nécessaire de faire des recherches approfondis et même dans certains cas de faire du repérage sur le lieu pour mieux s’organiser. Tout dépend encore une fois du projet.

Le relevé

Le scanner projette un laser à 360° dans son environnement. Lorsqu’il repère une surface, un angle ou un objet, il l’enregistre avec des coordonnées en 3D (abscisse x, ordonnée y, profondeur z). Il prend en simultanée une photo 360 du scan en cours, cette dernière permet de visualisé rapidement ou a été pris ce scan dans le bâtiment. Il est possible de relevé en noir et blanc ou en couleur, le temps de relevé est différent, en effet pour un relevé couleur il faut, en plus de la coordonnées des points, récupérer une informations sur la couleur de chaque point.

Scanner Faro en fonctionnement

Afin d’effectuer le relevé de tout un bâtiment, il faut effectuer une multitude de scan. Un scan est un point de vue à 360 degrés. Un scan est donc comme une photo, il n’affiche que ce qu’il voit. Ainsi si on scan le bâtiment d’un côté, on aura des zones « noirs » sur le toit ou le rebord des fenêtre par exemple car le scan n’est pas passé par là. Il faut donc multiplier les points de scan pour déboucher les zones noirs. L’augmentation du nombre de scan sur un bâtiment permet d’augmenter la précision du relevé. C’est plutôt logique, avec plusieurs vue d’un même angle, on a plus de précisions.

Si vous voulez vous intéressé à nos autres domaines d’activités, complémentaires au scan 3D, cela se passe sur ces adresses :

Scan 3D

Plan

Visite Virtuelle

Envie de lire un autre article ? Lisez aussi : Numériplan au Laval Virtual Center !

@numeri_blog

Les commentaires sont fermés.